#Formatrice et parler tout à #Loisirs ... #Ecole - Comme un #robot?

Publié le par Alia Adil

Et je lis cet article, sur rue89

Voitures autonomes, ordinateurs... ce qu’Asimov avait prédit pour 2014

Article qui se termine ainsi

Asimov parie sur une société façon « Ravage » de René Barjavel, où la robotisation aurait poussé les êtres humains à abandonner le travail pour un quotidien peuplé de loisirs forcés.

« Même ainsi l’humanité souffrira sévèrement d’ennui, un mal se propageant chaque année davantage et gagnant en intensité. »

Et je me demande ce qu'il en est de Mes Jeunes...

Loisirs forcés?

Pas du tout de loisirs à la lecture de leur CV; encore moins à les entendre...

Chaque lundi, chaque vendredi, cette question posée au groupe :
- Qu'avez-vous fait - Qu'allez-vous faire ce week-end?
Ce qui permet de travailler le passé et le futur... en conjugaison... puisqu'au présent - enfin jusqu'à présent, la réponse est peu ou prou toujours la même. A savoir : Rien ! Bof ! Pas grand chose!

Et les meilleurs lundis sont ainsi amorcés :
Activité du dimanche des filles : la cuisine, le ménage et la télé.
Activité du dimanche des garçons: le salon ( où se trouve la télé, précision obtenue), la cuisine ( mais cuisine dans le sens aller dans la cuisine pour manger)

En mal d'ennui?
Et je me demande, alors, si ces Jeunes sont en mal d'ennui... Souffrir d'ennui...

Moi aussi, je m'ennuie avec eux !
ça m'ennuie leur manque de rêve, de colère, de révolte, d'envie...
ça m'ennuie cette absence de vie en eux!

Ils et elles sont là, assis, à écouter...
Ils et elles sont là, à attendre le paiement de leur mois (oui, ils et elles touchent une indemnité financière en contre partie de leur venue)

Je suis là, à parler... Comme un robot?
Je me demande qui enseigne, dans les romans d'Asimov...
Pas souvenir d'avoir lu des souvenirs de collèges ou de lycées parmi les héros de ses romans...
Est-il même question d'école...

Ecole, et je pense à un autre romancier de SF - Orson Scott Card
et donc un autre roman - La Stratégie Ender,
... avec son Ecole de guerre si sélective, impitoyable... pour combattre les doryphores...

Doryphore ? et voilà que j'ai le cafard !



Publié dans pensées

Commenter cet article